Avertir le modérateur

jeudi, 20 mai 2010

Embarqué dans la mode stambouliote

DSC_7140.jpgEmbarqué pendant une après-midi dans le showroom-atelier de la styliste turque, Arzu Kaprol, à la découverte du milieu de la mode. Une aventure particulière mais loin d'être désagréable. Entre jeune beauté taille mannequin, "turkish tea", pistaches et loukoums, interview à haut risque pour reportage en milieu hostile.

« Tu veux rencontrer quelqu’un du milieu de la mode ? », m’apostrophe Murat, dandy efféminé de la haute société stambouliote. « Je peux t’arranger un rendez-vous avec une femme extraordinaire qui est la plus grande styliste d’Istanbul », me lance-t-il fièrement, « c’est une amie »...

... Lire la suite ...

Lire la suite

mardi, 11 mai 2010

Le 1er mai à Istanbul ou la fin d'un tabou

A Istanbul, les manifestations du 1er mai on rassemblé plus de 200 000 personnes. Trente-trois ans après le massacre du 1er mai 1977 sur la place Taksim, les manifestants venus de toute la Truquie ont défilé dans la joie et le calme. Une journée historique en guise de symbole démocratique.

Retrouvez l'intégralité des reportages à Istanbul sur le site Latitudes de l'ESJ

Lire la suite

mercredi, 05 mai 2010

Bruno Barbey: L'oeil d'un français sur Istanbul

DSC_7169_2.jpgL’œil d’un français sur Istanbul

Le photographe français Bruno Barbey expose jusqu’au 31 mai dans une galerie du centre d’Istanbul. Le photographe de l’agence Gamma y propose un travail autour de la ville d’Istanbul...

Voir l'article

Lire la suite

mardi, 04 mai 2010

Street Art: "The Yellow Fist" par Kripoe

1245319151326_f.jpgKripoe est un artiste allemand qui a répandu son "Yellow fist" (poing jaune) jusque dans les rues d'Istanbul. Il est partout de Tünel à Kadiköy, dans le quartier de Beyoglu. Sur les rideaux de fer des magasins, perché sur les arêtes de toît, sur les façades des maisons... Le poing jaune de Kripoe alerte le regard et détourne l'esprit des badaux. Une exposition de Streetart totale et gigantesque. Tantôt ange, tantôt éclair, mais aussi os et bras-chewing gum... Le "Yellow fist" s'affiche avec une constante: toujours le poing gauche levé!

Kripoe en appelle à la révolte... par l'art de rue. Mais jamais très loin du poing jaune, Kripoe pose le pendant à ce point levé: l'oeil!

Petit aperçu en son et en images:

dimanche, 25 avril 2010

Les Arméniens commémorent le génocide

DSC_6586.jpgPour la première fois, le 24 avril 2010, un millier d'Arméniens de Turquie ont été autorisé par le gouvernement turc à se réunir pour commémorer le génocide de leur peuple en 1915. Quatre-vingt quinze ans après, la Turquie se refuse toujours à reconnaître ce génocide.


L'Arbre à Palabres s'y est rendu micro et appareil photo en mains.

Web-reportage et un portfolio sonore de la manifestation.


Lire l'article

Lire la suite

Photomaton: Portraits de Stambouliotes

klfzs.jpg

Chaque jour (ou presque), un portrait de Stambouliote pris au hasard parmi les 18 millions d'âmes que compte la ville.

 

Pour voir l'ensemble des portraits : cliquez-ici

Pour voir l'ensemble des portraits : cliquez-ici

Lire la suite

samedi, 24 avril 2010

Bayram et la fierté du drapeau

DSC_6770.jpgPas un appartement, une boutique, un bâtiment public qui ne soit pas recouvert d'un gigantesque drapeau turc. En ce vendredi 23 avril les turcs célèbrent la fête de la souveraineté pour commémorer la constitution du gouvernement d'Ankara en 1920. Se déroule le même jour la célébration de la journée des Enfants. Quelques parades dignes des défilés communistes de la grande époque le matin, puis plus grand chose pendant le reste de la journée. Car la commémoration s'effectue principalement par l'arboration du drapeau. Une symbolique puissante de nationalisme que l'on ne saurait comment interprèter, nous qui osons à peine sortir notre fanion tricolore. Le drapeau national turc flote au vent un peu partout dans la ville. Sur les facades, au balcons, sur les bus, en haut des mats... Les turcs, tous courant politiques confondus, affichent alors avec une certaine fierté un nationalisme d'appartenance. Le kémalisme fait-il encore recette dans la Turquie d'Erdögan?  Comme courant politique certainement pas, mais la figure tutélaire d'Atatürk (dandy parfait)  conserve à l'évidence un oeil sur la fille République. Le drapeau et la figure du "grand chef", voici les deux éléments du cocktail parfait, substrat de l'unité nationale.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu