Avertir le modérateur

dimanche, 13 juin 2010

La Chronique judiciaire: "Brèves de pot de chambre". Episode n°1

3716363.jpgUne nouvelle branche s'ajoute à L'Arbre. Chaque semaine, les chroniqueurs judiciaires experts en pots de chambres viendront alimenter de leur plume experte la branche des "brèves judiciaire". L'Arbre est heureux de proposer une nouvelle branche, pour la première fois collaboratrice. Des chroniques sur la grande balance, qui tous les jours, tranche pour "nous" contentieux, crimes, litiges et différents... et décide de la vie des citoyens.
Aujourd'hui, premier épisode à la 28e chambre correctionnelle du Palais de Justice de Paris par l'expert gonzo, Bank Imoun.

Lire la suite

mardi, 08 juin 2010

Prière du vendredi à Istanbul

Dernier volet de la virée turque de L'Arbre à Palabres, un radio-reportage en images à la Mosquée Beyazit d'Istanbul.

Comme chaque vendredi midi, à la Mosquée de Beyazit d'Istanbul,  le prêche de l'imam est suivi par des centaines de fidèles. Un prêche encadré par le département des affaires religieuses (le Diyanet), institution dépendante de l'Etat. Une conception de la laïcité à la turque qui s'accomode de ce que nous dénoncerions, dans la conception française de la laïcité, comme un paradoxe intenable. Quoi de plus normal ici. Le Diyanet donne chaque semaine le thème du prêche, le même pour toutes les mosquées de Turquie. Mais chaque imam possède la liberté de rajouter sa conception théologique avant ou après le prêche officiel.

Radio-reportage en images : Prêche du vendredi

jeudi, 20 mai 2010

Embarqué dans la mode stambouliote

DSC_7140.jpgEmbarqué pendant une après-midi dans le showroom-atelier de la styliste turque, Arzu Kaprol, à la découverte du milieu de la mode. Une aventure particulière mais loin d'être désagréable. Entre jeune beauté taille mannequin, "turkish tea", pistaches et loukoums, interview à haut risque pour reportage en milieu hostile.

« Tu veux rencontrer quelqu’un du milieu de la mode ? », m’apostrophe Murat, dandy efféminé de la haute société stambouliote. « Je peux t’arranger un rendez-vous avec une femme extraordinaire qui est la plus grande styliste d’Istanbul », me lance-t-il fièrement, « c’est une amie »...

... Lire la suite ...

Lire la suite

mercredi, 05 mai 2010

Bruno Barbey: L'oeil d'un français sur Istanbul

DSC_7169_2.jpgL’œil d’un français sur Istanbul

Le photographe français Bruno Barbey expose jusqu’au 31 mai dans une galerie du centre d’Istanbul. Le photographe de l’agence Gamma y propose un travail autour de la ville d’Istanbul...

Voir l'article

Lire la suite

mardi, 20 avril 2010

L'Istan-insolite

Istanbul offre chaque jour son lot de scènes insolites. Comme toute mégalopole, ses pulsations sont parfois incontrôlée. Petit échantillon photographique que je m'efforcerai de complèter chaque jour.

lundi, 19 avril 2010

Istanbul : Dans les rues de Balat

Petite rue escarpée du quartier de Balat, quartier pauvre des immigrés anatoliens d'Istanbul. Des crêtes anatoliennes coiffent les têtes de femmes colorées qui déambulent avec calme. Allures pachas de pères de famille tenant la main à leurs enfants. Les cris et des klaxons retentissent en échos dans les ruelles étroites. Une façade en bois effondrée livre ses derniers soupirs. Plus bas, la Corne d'Or, bras de mer noble et noirâtre s'étire telle une trompe d'éléphant. Prolongement de la tête anatolienne, elle déchire en deux la partie européenne de la ville. Teşekkür ederim Istanbul.

Plus loin, des mômes grattent un coin de trottoir. Le marchand de poisson n'arrangue plus depuis longtemps pour refourguer ses poissons morts pêchés la veille dans le Bosphore. Au coin de la rue, des femmes rient aux éclats. Les hommes, eux, assis en devanture boivent leur énième thé de la matinée. Les affaires marchent. Mosquée, thé et palabres, le cocktail de l'orient se déroule sous mes yeux. J'ai toujours aimé ces moments passés à apprécier le temps qui défile. Spectateur soluble d'un monde invisible. Se permettre de rêver, s'offrir le luxe d'exister.



Dans les rues de Balat-Istanbul

mardi, 30 mars 2010

Spécial Haïti: Une vie de réfugié

CAUJ09MZ.jpgDeux mois et demi après le séisme qui a détruit Haïti le 12 janvier 2010, le problème des déplacés reste le même. Très peu d'Haïtiens ont pu regagner un habitat en dur, et les gigantesques camps, construits dans la hâte juste après la catastrophe, sont devenus de véritables petites villes. La pluie a ajoutée une difficulté supplémentaire à des conditions de vie et d'hygiène déjà très précaires.

Des habitants déplacés, rencontrés peu après le tremblement de terre, témoignent. Les difficultés du quotidien dans un camp de réfugié, mais aussi la détresse de certains, abandonnés, livrés à eux-même. La reconstruction sera un processus lent. On estime qu'il faudra cinq ans pour reconstruire le pays, et dix années pour retourner à la situation d'avant la catastrophe. Rolph avait été un guide précieux dans le camp du stade à Léogâne, une ville de 60000 habitants détruite à 90% par le séisme.

Témoignage sonore et visuel:

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu