Avertir le modérateur

mardi, 15 décembre 2009

Carnet de route Lillois

Vous avez dit exclusion?

logo2010FR.jpg

Alors que l'Union européenne a décrétée 2010, année européenne de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale, « L’Arbre à Palabre » est allé promener son œil derrière les murs de notre société, à l’écart de ses belles vitrines promotionnelles, là juste au coin de la rue…

Lors du lancement de cette initiative à Lisbonne en mars 2000, le Conseil européen aavit invité les États membres et la Commission européenne à prendre des mesures devant exercer un effet décisif sur l'élimination de la pauvreté à l'horizon 2010.

L’idée était bonne, la réalisation tarde malheureusement à se montrer décisive…

REPORTAGE A LILLE : Les voyageurs immobiles de la Gare Saint-Sauveur


pauvrete.jpg

A qui veut rencontrer  Jesse et Régis à la gare Saint-Sauveur, il lui faudra faire preuve de ruse et d’abnégation. Car derrière la façade officielle de briques et de néons du nouveau complexe culturel se cache un monde parallèle. Ancien hall de gare désaffecté de Saint Sauveur, le « squat », comme l’appelle ses occupants,  est un bâtiment en ruine auquel on accède après avoir traversé une vaste friche qui laisse affleurer ça et la ordures et rails rouillés par le temps. Des fenêtres il ne reste plus que des débris éparpillés qui jonchent le sol et la porte de taule enfoncée est ouverte à toute heure du jour et de la nuit. Malgré l’état de délabrement, les « tags » qui ornent le bâtiment lui confère un supplément de gaîté.   
A l’intérieur, une odeur puissante de feu de bois accueille le visiteur. Des colonnes de lumière percent le toit  pour traverser le volume de l’ancien hall de gare en traçant des diagonales dans la fumée stagnante. Rien ne semble avoir bougé sur les quais. Des panneaux branlants indiquent « Tours, départ 19h », « Lyon voie 2 »… Même le train est resté à quai. Tagué tout de son long comme pour cacher les traces infligés par le temps.

"Habiter dans un wagon qui reste à quai

Mais les quatre wagons de cet ancien train de marchandises recèlent de vie. De vingt-cinq vies plus exactement. Celles d’hommes, de femmes, et de leurs animaux. « C’est notre squat » lance fièrement Régis, la trentaine casquette vissée en permanence sur la tête. Environ deux mois maintenant que Régis et Jesse ont rejoint leurs camarades de squat. Avant, ils campaient dans  le Square Matisse. Ils habitent le deuxième wagon avec un certain J.B.
Dans une odeur humide de tabac, de rouille, de crasse et de vapeurs illicites les trois compères ont dressé un intérieur de bric et de broc, sobre mais fonctionnel. De grands rideaux rouges légèrement élimés séparent la chambre du salon, tandis que la table autour de laquelle sont disposés chaises et fauteuils désappariés fait office à la fois de bureau, de cuisine, de table  à manger et d’étagère. Les jeunes gens ont même pris le soin d’agrémenter le mur du salon d’un immense poster publicitaire qui a su trouver sa place à côté d’une décoration d’origine, une inscription située sur une des portes coulissantes du wagon: « Planche de valeur, ne pas planter de clous ».
Jesse, une jeune femme de vingt-sept ans a le sourire de ceux qui ont souffert.  Son style, botte en cuir délassés et cheveux rouges remontés en palmier sur le dessus de la tête, rasés  sur les côtés, ne laisse pas indifférent. « Y’a d’la vie ici » dit-elle alors qu’un « voisin du wagon 1 » vient de terminer un one man show de dix minutes.  Régis n’a pas daigné admirer le spectacle, trop absorbé par la lecture du journal. « Quelle heure il est ? » demande-t-il. Avant de rajouter « tu sais ici on n’a plus trop de notion du temps alors il faut lire pour ne pas devenir fou ».
Des bruits métalliques et des aboiements se font échos dans le hangar vide. Les « voisins du wagon 3 » continuent de se réchauffer autour de leur barbecue de fortune. Un nuage cache le soleil. Ce soir encore le train restera à quai.

Gaylord Van Wymeersch

12:11 Écrit par Gaylord Van Wymeersch dans L'Arbre local | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook

Commentaires

sincerement , les webradios c est trop bien , plus besoin d avoir des quart d heure entier de publicitee , de plus c est quand meme plus agreable de n ecouter que de la musique plutot que du blabla.

Écrit par : radio | vendredi, 22 janvier 2010

Excellent, je viens tout juste de découvrir votre site et l'ai entièrement dévoré. J'attends avec impatience la suite !

Écrit par : déco | vendredi, 19 mars 2010

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu